Accueil » L'été » Culture de la tomate cornue des Andes
tomate andine cornue

Culture de la tomate cornue des Andes

La famille des tomates offre une variété et une diversité incroyables, tant au niveau des formes que des couleurs, des textures… Pour beaucoup de jardiniers, semer des tomates est un moyen de s’affranchir de la monotonie des variétés de « supermarchés », tout en prenant plaisir à découvrir de nouvelles saveurs. Certains jardiniers s’amusent même à collectionner les variétés et à les cultiver grâce à des échanges de graines entre passionnés. Et dans cette grande famille, la tomate cornue des Andes est une curiosité. Originale par sa  forme mais également succulente, l’essayer au potager, c’est l’adopter !

culture de la tomate cornue des andesPiment ou tomate ?

La tomate cornue des Andes produit des fruits de 100 à 150 grammes, allongés et verts au début, qui évoquent les piments par leur forme et leur couleur. Ils rougissent ensuite peu à peu pour annoncer leur maturité en même temps que leur chair s’attendrit.

Quand la semer ?

Vous pouvez la semer de mi-février à fin mars, en terrines, au chaud. Les plants sont ensuite repiqués en godets individuels dès l’apparition des premières vraies feuilles. On attendra le passage des Saints de Glace pour l’installation définitive au potager. La cornue des Andes apprécie plus encore que ses cousines la chaleur. Aussi, on veillera à lui réserver un coin très ensoleillé du potager.

Ses ennemis

Comme pour toutes les tomates, le mildiou est l’ennemi principal de la cornue des Andes, qui se développe par temps frais et humide. Il convient donc d’éviter de mouiller les feuilles lors des arrosages afin de limiter son apparition. Mais l’andine cornue se montre surtout plus sensible que ses congénères à la nécrose apicale, également appelée pourriture apicale (ou familièrement maladie du « cul noir »), causée par des arrosages trop irréguliers.

Cornue des Andes cultureLa solution : pailler pour maintenir et réguler l’humidité du sol, à l’aide de mulch ou de paille, ou arroser régulièrement grâce à l’installation d’un système en goutte-à-goutte, du marché ou fabriqué artisanalement à partir d’une bouteille en plastique.

Quand la cueillir?

L’andine cornue est une tomate tardive, qui se récolte à partir de la mi-juillet dans les régions chaudes, plus sûrement en août ailleurs. Toutefois, le début de la période de récolte est conditionné par la date du semis, ainsi que par la météo et les caprices du temps lors de la croissance. A noter que d’une année à l’autre, les récoltes peuvent avoir lieu en avance, ou au contraire être anéanties par un temps trop humide.

A la cueillette, choisir des fruits bien rouges, souples au toucher. La tomate cornue des Andes est réputée et appréciée pour rester ferme à maturité. De même, elle contient peu de pépins et se révèle peu juteuse. En somme, il s’agit d’une tomate goûteuse, qui se révèle particulièrement adaptée et excellente en salades de crudités ou sous forme de généreux coulis. Un pur régal ! Mais l’andine cornue supporte aussi très bien la cuisson pour prendre part à de belles tartes par exemple, ou encore de savoureuses tartines chaudes.

 

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

4 Commentaires

  1. quel différence entre cornue des andes et andine cornue

  2. Pouvez-vous me dire si nous enlevons les gourmands aux cornue des andes

    • Bonjour,
      Oui et non. En enlevant les gourmands, on avance la période de maturité des tomates mais on crée autant de plaies qui sont des portes ouvertes pour les champignons et maladies de la tomate. La Cornue des Andes étant une variété assez tardive, en France, il vaut quand même mieux supprimer les gourmands.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *