Derniers conseils
Accueil » Le verger » La tenthrèdre dévore les feuilles de mon noisetier
La tenthrèdre dévore les feuilles de mon noisetier

La tenthrèdre dévore les feuilles de mon noisetier

Trop occupé à travailler ces temps-ci, j’avoue avoir délaissé un peu mon jardin . Mal m’en a pris parce qu’en passant près du noisetier que j’avais planté à l’automne dernier, je m’aperçois que toutes les feuilles d’une branche en sont réduites à  leurs nervures. Une vraie attaque sauvage, lâche même devrais-je dire. J’entreprends alors de chercher la cause d’un tel désastre et me dis qu’il faut rapidement mettre la main sur le coupable avant que les dégâts ne soient plus importants. Mon noisetier est encore jeune ! J’y tiens.

Examen recto-verso des feuilles restantes. Ah, tiens, le voilà le coupable ! Il, plutôt elle, ne prend même pas la peine de se cacher ou d’agir la nuit. La « chenille » en question, plutôt jolie au demeurant dans sa livrée verte ponctuée de points noirs sur ses flancs, se déplace agilement sur les feuilles au moyen d’au moins  6 à 8 paires de pattes. Elle vit et mange en « société » et se tord souvent pour former un « S ». Savamment et patiemment, les feuilles sont décapées,  découpées puis dévorées. Impressionnant.

Une chenille, ai-je dit ? En fait, il n’en est rien.

Cette pseudo-chenille gloutonne   n’en a que l’apparence (les « vraies chenilles » n’ont que 5 paires de pattes). Il s’agit en réalité d’une larve de tenthrède, dont l’adulte est  connu sous le doux nom de « mouche à scie ». Un insecte hyménoptère au physique primitif (l’abdomen prolonge le thorax sans étranglement comme chez la guêpe, un autre hyménoptère plus évolué). La vaste famille des tenthrèdes  se reconnaît à l’organe femelle en forme de scie qui permet de déposer les œufs à l’intérieur des végétaux, en pratiquant une incision. D’où leur nom.

Bien que l’adulte puisse être prédateur, la larve est un redoutable phytophage (elle se nourrit exclusivement de feuilles).

Et le noisetier n’est pas sa seule source de nourriture. Examinez avec soin vos rosiers, groseilliers, pommiers, choux-fleurs et j’en passe…Les larves de tenthrèdes ne se ressemblent pas toutes et se déclinent sous diverses livrées.

Que faire si vos arbres ou arbustes sont touchés ?

Suivant l’étendue des dégâts, on peut quelquefois se contenter de limiter l’attaque, en coupant par exemple les branches très infestées avant de les incinérer pour tuer les ravageurs. Dans le cas d’une attaque plus globale, il faudra avoir recours à la pulvérisation d’un insecticide ou d’un répulsif à base de plantes qui éliminera plus sûrement tous les individus.

Allez, laissez un peu de côté le boulot et partez-vite examiner vos végétaux !

Ce billet vous a plus ? Ne partez pas encore ! Prenez le temps de lire quelques conseils supplémentaires et laissez le partage au jardin vous gagner…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>