Accueil » Jardiner » Libérez les Hortensias !
tailler les hortensias mars

Libérez les Hortensias !

Les bourgeons des hortensias ont bien gonflé, dévoilant peu à peu de nouvelles feuilles en devenir. Passé la mi-mars, il est désormais temps dans le Sud du pays de libérer ces arbustes de leurs fleurs fanées. Dans le Nord, en revanche, il est préférable d’attendre la fin du mois ou le début du mois d’avril. Utilisez un sécateur bien affûté dont la lame a été désinfectée.

Pourquoi ne pas tailler les fleurs d’hortensias dès l’automne ?

Comment tailler les hortensias
Taillez les hortensias en biseaux juste au-dessus du bourgeon le plus haut.

Parce qu’elles apportent tout d’abord une touche esthétique indéniable au jardin, au cours d’une saison où celui-ci est bien triste. Ces inflorescences sèches sont notamment superbes lorsqu’elles se couvrent de givre.

Ensuite, parce que ces fleurs permettent aux oiseaux de trouver un peu de nourriture et des gouttelettes  d’eau quand les matins sont brumeux.

Enfin et surtout, parce que ces restes de fleurs protègent les bourgeons les plus hauts du gel et de la neige. Or, les hortensias fleurissant sur du bois de l’année, ces jeunes bourgeons sont ceux qui font naître les branches portant la nouvelle floraison.

Comment tailler les hortensias ?

Beaucoup de jardiniers s’étonnent que leurs hortensias ne fleurissent pas en quantité. C’est souvent la conséquence d’une taille trop basse, alors qu’ils n’ont conservé que des bourgeons présents sur du bois âgé de deux ans ou plus. On va donc toujours tailler juste au-dessus du bourgeon le plus haut.

Cela n’empêche cependant pas de supprimer entièrement, en taillant au ras du sol,  les branches âgées, celles mal placées ou encore trop frêles car elles épuisent inutilement la plante. On va ainsi garder entre 7 et 10 branches par arbuste. Elles suffisent à obtenir une floraison abondante.

Amendements du sol pour les hortensias…

Les hortensias aiment les sols acides et restant frais en été. Le feuillage tombé au pied des arbustes peut ainsi être conservé. Ce paillage naturel va aider au maintien d’une riche activité microbienne du sol et limiter l’évaporation de l’eau d’arrosage.

On peut aussi profiter de cet entretien annuel pour réaliser un apport de terre de bruyère additionnée d’un peu de corne broyée. Cela suffira à nourrir les hortensias.

On peut enfin induire le bleuissement des fleurs, notamment en paillant les pieds des hortensias à l’aide d’un lit d’ardoises pilées. Des arrosages réguliers seront alors nécessaires pour augmenter l’effet. Ce dernier point avait fait l’objet d’un article précédent que je vous invite à relire.

A propos de jardipartage

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>