Derniers conseils
Accueil » Le verger » La taille d’un pommier en espalier
La taille d’un pommier en espalier

La taille d’un pommier en espalier

La taille d’un pommier ou d’un poirier en espalier (en U) est facile, même pour les jardiniers débutants. Elle permet d’obtenir, en quelques années seulement un fruitier productif. Vous pouvez ainsi décider de créer une haie fruitière, pour délimiter et organiser par exemple plusieurs parties de  votre potager. La forme en U étant compacte (elle n’occupe qu’un bon mètre carré de surface). Vous aurez ainsi le loisir, dans de petits jardins, de planter plusieurs variétés et d’obtenir de belles récoltes propres à ravir tous les goûts. Choisissez des pommiers à la maturité échelonnée de la fin de l’été jusqu’au début de l’hiver (pommes de garde hivernales) pour en manger presque toute l’année. Comment mener à bien la plantation et la première année de formation d’un pommier en espalier en U simple ?

Quand planter mon pommier ?

Les pommiers, comme généralement les autres fruitiers, se plantent de la fin Novembre ( la Sainte Catherine, le 25 novembre, lance la saison de plantation des arbres à racines nues) jusqu’à fin février/début mars, soit tout l’hiver suivant les régions. Dans tous les cas, impérativement avant la reprise de la végétation pour ne pas épuiser l’arbre. Évitez simplement les journées trop humides ou trop froides ( gel et neige).

Quel pommier choisir pour créer une forme en U simple ?

Procurez-vous des scions (de jeunes arbres greffés, âgés de 1 an, et qui ne comportent qu’une seule tige bien droite) de variétés locales de préférence et choisissez des porte-greffes adaptés à votre sol. Si vous habitez le quart nord-est, j’ai, dans un article précédent, listé un certain nombre de variétés alsaciennes, notamment des variétés anciennes.

Le choix du porte-greffe est extrêmement important. Sa faible vigueur conditionne la bonne réussite de la formation. Généralement, les pommiers conduits en U sont greffés sur du M9. Demandez conseils auprès de pépiniéristes de votre région sur ce point. Évitez les jardineries trop généralistes.

La distance de plantation en haie fruitière.

Avant de planter, il faut préparer le palissage en espaliers ou contre espaliers. Ce n’est qu’ensuite que vous pouvez procéder à la plantation de  vos arbres. L’idéal est d’avoir une orientation finale de la haie Nord/Sud, de manière à ce que les pommiers (et leurs futurs fruits) puissent profiter d’une exposition chaude et d’un ensoleillement maximal, particulièrement au Nord de la France.  A la plantation, observez une distance de 60 cm minimum entre les troncs. Prévoyez un arrosoir plein sitôt la mise en terre achevée et deux ou trois au cours de l’hiver car le gel est desséchant. Enfin, protégez vos arbres du froid (j’entoure personnellement le point de greffe d’un bout de feutre géotextile doublé et paille le pied à l’aide d’un tapis de feuilles mortes) mais aussi, si vous habitez à la campagne, et on y pense moins, de l’appétit des lapins et des chevreuils ou des griffes d’un chat, grâce à un petit grillage.

La première année de la formation de votre pommier en espalier (pommier en U simple)

taille pommier espalierDès la plantation, taillez le scion en biais à 30 ou 40 centimètres du sol (suivant le positionnement de la structure de palissage), environ 1 cm au-dessus de deux bourgeons latéraux. Il est impératif que l’un d’eux soit tourné vers la gauche, l’autre vers la droite ; ils constitueront en effet les deux futures charpentes de l’arbre. Désinfectez et mastiquez la plaie. Enfin, attachez le tronc à la base de la structure.

Au cours de la belle saison, lorsque les deux bourgeons initiaux auront donné deux rameaux et qu’ils atteignent 20 à 30 cm de longueur, attachez-les provisoirement à l’oblique sur la structure en bois ou en fil de fer. Supprimez aussi le reste de la végétation en coupant au ras du tronc. Seul sera conservé un troisième rameau, issu d’un bourgeon proche des deux supérieurs. Il servira à remplacer l’un des d’eux  s’il devait y avoir de la casse au moment de la formation des coudes du U.

Justement, en cours d’été, lorsque les rameaux ont atteint une bonne cinquantaine de taille pommier espaliercentimètres, il est temps de procéder à la mise en place des coudes du U. C’est une étape délicate et cruciale. Agissez avec délicatesse. Abaissez l’un des rameaux latéraux et attachez-le à l’horizontale sur la structure. Puis ramenez son extrémité bien à la verticale. Cette partie verticale doit être d’une longueur minimum de 20 cm. Si le rameau est encore trop court, reportez l’opération. Procédez de la même manière de l’autre côté, pour le second rameau. Lorsque les deux coudes sont en place, vous pouvez supprimer la branche de secours pour qu’elle ne concurrence pas l’allongement des deux rameaux supérieurs. Continuez à les attacher régulièrement jusqu’à l’entrée dans l’hiver.

Pour les jardiniers qui voudraient gagner du temps, voici réunis sur un seul et même arbre (formé en double U) 3 variétés de pommes différentes ! D’autres choix sont possibles.

2 commentaires

  1. Wouai……. C’est bien tout cela. La première année c’est facile, mais lorsque l’on est face à un arbre ancien, il y a une foule de brindilles en tous genres !! Et pour s’y retrouver dans ce foutoir, quelle histoire ! Les manuels c’est toujours simples, mais prenez le en main et allez vous planter devant les arbres avec votre sécateur !!! Fou rire et désolation !

    • Bonjour,

      Merci pour votre commentaire. Pour reprendre en main votre arbre, taillez à deux yeux toutes les branches latérales qui sont issues des charpentes. Par la suite, en été, procédez à un pincement de ces mêmes branches à 15 ou 20 centimètres de leur base, au-dessus d’un oeil tourné vers l’extérieur de l’arbre.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>