Accueil » L'été » Comment tailler le cassis ?
quand tailler cassis

Comment tailler le cassis ?

Le problème avec la culture du cassis (ou du cassissier, on confond généralement l’arbuste et son fruit), c’est qu’au bout de quelques années au jardin, il devient moins productif. Je vous propose aujourd’hui de comprendre à quoi cela est dû et de vous expliquer comment, à l’aide d’une taille annuelle d’entretien, on peut facilement maintenir une bonne production.

Le port et la fructification du cassissier

taille cassisLa première chose à prendre en considération dans le cas du cassissier, c’est que, comme le noisetier ou même le framboisier, il développe un port arbustif. Il ne produit donc pas une seule branche, mais de multiples ; généralement une touffe comportant une dizaine, voire une douzaine de branches suivant les sujets.

Le second élément important, c’est que les fruits apparaissent toujours sur du bois âgé de 2 ans. Les branches les plus âgées (4 ou 5 ans) concentrent donc les baies sur leur partie la plus haute. Et comme la sève doit parcourir davantage de chemin pour les atteindre, on comprend aisément que ces mêmes baies soient moins nombreuses puisque les prolongements des vieilles branches sont aussi de plus en plus courts.

Il va donc falloir tailler pour favoriser le remplacement de la végétation. Mais comment ?

La taille du cassissier : 3 étapes

#étape 1 : Pas de taille depuis longtemps

Si l’arbuste n’a pas reçu de soin depuis plusieurs années, il est fort probable que vous devrez commencer par couper certaines branches mortes et sèches au cœur de l’arbuste. Taillez-les proprement au ras du sol.

#étape 2 : La taille des vieilles branches

Supprimez aussi les tiges âgées de 2 ou 4 ans en les taillant également au ras du sol. Comment les reconnaître ? Ce sont les plus ramifiées et leur écorce est plus sombre que celle des jeunes branches.

# étape 3 :

Conservez les plus jeunes branches (âgées d’1 ou 2 ans), 8 à 10  dans l’idéal.

Quand tailler ?

La taille du cassis est annuelle. Deux périodes sont communément favorables :

  • L’hiver, de décembre à mars, avant la reprise de la végétation. L’avantage de cette période, c’est que la visibilité (et donc l’identification des branches) est bonne puisque l’arbuste est à nu.
  • Au moment de la récolte, en juillet. C’est la période de taille la plus largement répandue. Son gros avantage, c’est qu’elle permet de ne pas perdre un seul fruit puisqu’on peut ensuite les égrener tranquillement à l’intérieur de la maison !

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *