Accueil » Le potager » Rien ne presse pour semer les courges
semer des courges

Rien ne presse pour semer les courges

Certains jardiniers commettent l’erreur de semer les courges trop tôt dans la saison, ce qui donne quelques fois des plantes qui végètent ou sont chétives parce qu’elles ont subi une alternance de chaud/froid ou que l’arrosage n’a tout simplement pas été suffisamment suivi.  Je suis, au contraire, de ceux qui ne se pressent pas et attendent le dernier moment ! Ce semis exigeant une terre et une température de l'air réchauffées, autant laisser le mois de mai démarrer !

Les semis de courges

Semez deux graines dans un grand godet rempli de terreau à semis ou de 2/3 de terre de jardin tamisée et de compost. Humidifiez sans noyer, sinon les graines pourrissent. Très rapidement, en 3 ou 4 jours à peine (c’est incroyable), les graines lèvent.

Conservez dans le pot une dizaine de jours, pas plus, le temps de préparer leur futur nid douillet. Creusez alors un  grand trou que vous remplissez exclusivement d’un compost de bonne qualité et bien mûr ! Les courges sont gourmandes, il faut répondre à leurs besoins ! Depuis quelques années, je les installe directement sur le tas de compost de l’année passée et cela donne des récoltes incroyables.

Au bout des 10 jours, repiquez le plant en place au soleil et ménagez une cuvette d’arrosage. Arrosez généreusement pour tasser la terre et la faire adhérer aux racines. Protégez en début de culture des limaces (surtout) mais aussi de la fraîcheur et de l’humidité nocturnes ( sous cloche ou tunnel) ou des mulots.

Que vous semiez de la courgette, du potimarron, de la courge musquée, butternut, du potiron… toutes sont des cucurbitacées.  Le geste et les soins sont les mêmes !

courges coureuses
Cette courge de Siam est une variété coureuse qui n'hésite pas à grimper sur tout support rencontré

Courges coureuses et non coureuses.

Suivant leur mode de croissance, les cucurbitacées sont dites coureuses ou non coureuses.

Les courges coureuses produisent de longues tiges qui atteignent les 4 ou 5 mètres de longueur si elles ne sont pas taillées. C’est le cas notamment des courges musquées, des potirons, de la courge de Siam

Les courges non coureuses présentent un port buissonnant, plus compact. La courgette, le pâtisson appartiennent à cette sous-famille.

Quelques variétés intermédiaires existent. Elles sont semi-coureuses.

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *