Derniers conseils
Accueil » Le potager » La sauge officinale fleurit aussi !
La sauge officinale fleurit aussi !

La sauge officinale fleurit aussi !

Les aromatiques  ne sont pas que de simples aromatiques ! On en oublierait presque que ce sont souvent des vivaces et qu’elles peuvent aussi se couvrir d’une belle floraison qui décore notre potager ! En témoigne la sauge officinale (Salvia officinalis). Elle est en fleurs en ce moment, pour le plus grand plaisir des yeux et surtout celui des butineurs ! Petit focus sur une plante qui mérite à plus d’un titre un petit coin de potager !

Salvia officinalis…celle qui sauve !

Son nom latin a accouché du terme français « salvateur » et du verbe espagnol « salvar » : sauver. Une prétentieuse cette sauge ? Loin de là. Disons plutôt qu’elle est une pharmacopée à elle seule. Depuis longtemps d’ailleurs, ses propriétés médicinales en ont fait sa réputation : digestive, stomachique, tonique, diurétique, antispasmodique, antibactérienne, anxiolytique….Les adjectifs qui décrivent ses effets ne manquent pas ! Qui possède de la sauge chez lui dispose d’un trésor inestimable pour sa santé !

La plantation et l’exposition.

Appréciant de pouvoir disposer en toute saison de plantes condimentaires, j’en avais repiqué un godet au potager l’année dernière (printemps 2012). Bien qu’elle préfère les sols légers, voire caillouteux et même à dominante calcaire, j’avais alors offert à ma sauge officinale des conditions plus difficiles : terre légèrement argileuse, sans cailloux. Et le moins que je puisse dire, à la vue de sa croissance, c’est qu’elle s’en est bien accommodée ! En revanche, s’il y a bien une chose que je n’ai pas négligé, c’est son exposition : le plein soleil !

Elle a gagné un joli volume pendant toute la belle saison, a survécu haut la main à un hiver plus humide que froid et comme je ne l’ai pas taillée, elle a développé dès le début du printemps de longues hampes florales d’où sont apparues une multitude de jolies fleurs bleu violacé, en grappes.

Écloses vers le 10 mai, elles devraient perdurer jusqu’au mois de juillet. Une double aubaine ! D’une part parce que, comme les feuilles, les fleurs de la sauge sont aromatiques et peuvent donc se consommer. D’autre part, mellifères, elles attirent au potager une multitude de pollinisateurs (abeilles, bourdons, papillons…) qui se délectent de son nectar mais n’oublient pas pour autant d’aller rendre visite à d’autres plantes plus potagères et moins mellifères. Quand beauté rime avec utilité !

Les feuilles de la sauge officinale sont persistantes !

Oblongues et gris-vert, les feuilles de la sauge sont persistantes. Un premier bon point parce que le potager garde ainsi un peu d’allure en hiver lorsque les planches de culture se vident. Un second aussi parce qu’on peut utiliser ses feuilles à longueur d’année ! La sauge accompagne ainsi à merveille toutes les préparations culinaires à base de viande de porc, notamment les légumes en farces. J’en agrémente aussi toujours mes potages d’automne ou les sauces lourdes, qu’elle allège.

Un entretien des plus simples !

La sauge officinale est rustique et son entretien limité. Je me contente de biner régulièrement la terre à ses pieds et de supprimer le peu de bois mort. Pour éviter qu’elle ne se dégarnisse de la base mais aussi qu’elle n’étouffe ses voisines aromatiques, je vais cependant attendre la fin de la floraison pour la rabattre au tiers. Quant à son arrosage, je crois me souvenir ne l’avoir arrosée qu’une à deux fois seulement durant l’été, au plus fort des périodes sèches. Et c’est tout !

 Finalement, plutôt facile à vivre, la sauge officinale ! Et tellement utile ! Quelques pieds suffisent à former un joli buisson.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>