Accueil » Jardiner » Quand et comment tailler la santoline grise ?
santoline taille

Quand et comment tailler la santoline grise ?

La Santoline grise ou Santoline « petit-cyprès » (Santolina chamaecyparissus ) est davantage un arbuste qu’une vivace. On l’apprécie pour son feuillage fin, duveteux et grisé qui dégage une agréable odeur aromatique.

En climat favorable, la santoline forme rapidement un coussin dense et étalé d’une vingtaine de centimètres de hauteur. On l’utilise donc bien souvent en bordures de massifs ou de jardinières pour mettre en valeur à l’arrière-plan d’autres plantes plus hautes, de type méditerranéen, comme le romarin ou des lavandes.  

Pour conserver la densité de son feuillage et maintenir un port compact, il est nécessaire de régulièrement tailler l’arbuste.

Quand tailler ?

Une fois par an au minimum, à la fin du printemps ou au début de l’été, juste après la floraison. La taille vise d’abord à nettoyer la touffe et supprimer les fleurs fanées et sèches. Mais c’est aussi l’occasion de raccourcir d’1/3 le feuillage.

Après l’opération, ce feuillage pourra d’ailleurs apparaître plus vert que gris. Souvenez-vous cependant que la belle coloration grise reprendra le dessus au cours de l’été à la faveur de nouvelles pousses et ramifications. Il ne faut donc pas avoir peur de tailler.

Dans les régions du sud, une taille douce peut être envisagée à la sortie de l’hiver, en mars, pour équilibrer la plante juste avant la reprise de la croissance printanière.

En revanche, il vaut mieux éviter de tailler en automne. Cela risque en effet de fragiliser la santoline et de la rendre plus sensible au froid.

taille santoline grise

Taille en boule, stricte, ou en vague…

La taille permet d’obtenir de jolis plants en boule (lorsqu’ils sont cultivés en pot ou plantés de manière isolé dans un massif) et redonne une seconde jeunesse aux plantes  laissées sans entretien pendant quelques années.  

Les santolines installées en bordures peuvent être taillées de manière plus stricte, presque comme les buis, ou de façon plus originale, pour créer par exemple des vagues très graphiques.

Mon conseil

Plutôt que d’utiliser une cisaille à haie peu maniable pour ce genre de travaux, j’utilise à titre personnel  une cisaille à gazon. Ce type d’outil, plus compact, autorise surtout un travail plus fin et précis que les grandes lames de la cisaille.

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *