Accueil » L'automne » L’art du rempotage
reussir-rempotage

L’art du rempotage

Le printemps ou l’automne sont deux saisons favorables au rempotage des plantes cultivées en bacs ou en pots. Mais l’automne est préférable, surtout pour les plantes d’intérieur.

Au printemps, la plante doit en effet faire face à la montée de sève et place davantage ses efforts sur sa croissance dans la perspective d’une belle floraison. Or, les plantes savent difficilement faire de jolies fleurs et des racines en même temps.

A l’automne, en revanche, la floraison est passée et tous les efforts de la plante peuvent désormais se porter sur le renforcement de son système racinaire.

comment-faire-un-bon-rempotageQuels signes indiquent un besoin de rempotage ?

Un rempotage est à prévoir dès lors que :

  • la croissance se ralentit et que les nouvelles feuilles ou pousses se miniaturisent
  • la motte se dessèche rapidement après arrosage
  • de petites racines sortent par le trou de drainage
  • en soulevant la motte, on observe que les racines buttent contre la paroi du pot et qu’elles s’enroulent sur elles-mêmes. (chignons)

L’art du rempotage

  • Choisissez un pot de diamètre et de hauteur légèrement supérieurs (2/3 centimètres) au précédent.
  • Si le contenant est neuf et en terre cuite, humidifiez ses parois abondamment.
  • Déposez une couche drainante au fond : billes d’argile ou gravier.
  • Placez au-dessus un film géotextile puis une couche de terreau.
  • Préparez la plante au rempotage en l’arrosant copieusement avant de la libérer de son pot. Dénouez ses racines.
  • Positionnez la plante dans son nouveau contenant en faisant en sorte qu’elle soit à la même hauteur que dans le précédent.
  • Remplissez les vides restant entre la motte et les parois avec un terreau neuf et tassez fermement avec les pouces.
  • Tapez le pot plusieurs fois sur la table.
  • Arrosez et installez la plante à l’ombre pendant une semaine environ, le temps qu’elle s’acclimate à ses nouvelles conditions de culture.

3 astuces pour faciliter la reprise

Le rempotage est l’occasion de retirer une grande part de la vieille terre épuisée restée coincée entre les racines. Une fourchette est très utile pour effectuer ce nettoyage en douceur, sans traumatiser les racines existantes.

N’apportez pas d’engrais à une plante fraîchement rempotée. Le terreau utilisé pour le rempotage contient suffisamment d’éléments nutritifs pour combler les besoins du végétal pendant les 4 à 6 mois à venir.

Si le rempotage est très régulier (tous les ans ou tous les deux ans), la plante s'adapte et produit chaque année des racines en petite quantité. Son système racinaire se ramifie davantage; ses floraisons sont plus belles.

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *