Accueil » A l'intérieur » Comment rempoter une plante grasse ?

Comment rempoter une plante grasse ?

Les plantes grasses apprécient d’être cultivées dans des pots à peine plus grands que leur motte. Ce n’est pas un hasard ! C’est qu’elles aiment tout particulièrement se trouver à l’étroit dans leur contenant.  Il est cependant nécessaire de les rempoter régulièrement, au minimum tous les deux ans. Comment faire ?

Plantes grasses ou succulentes, quelles différences ?

Les plantes grasses forment un sous-groupe, comme les cactées et d’autres espèces moins connues du grand public (les Lithops par exemple ou « plantes cailloux »…), de la grande famille des succulentes.  

Toutes ces plantes se rejoignent sur plusieurs aspects : elles vivent tout d’abord dans des zones sèches, voire franchement arides. Si elles sont capables de survivre au manque d’eau, c’est que leurs tissus en sont justement gorgés. Les succulentes et, a fortiori toutes les plantes grasses, sont ainsi capables de profiter de la moindre pluie pour reconstituer leurs réserves d’eau. Elles puiseront alors dedans pour supporter de nouveaux épisodes de sècheresse, même prolongés.

Pourquoi et quand rempoter ?

2 raisons, au moins, font que le rempotage d’une plante grasse s’impose :

Tout d’abord, même si elles se plaisent particulièrement dans de petits pots, il n’en arrive pas moins qu’ils en deviennent trop étroits au bout de quelques mois, voire de quelques années de culture. Il est ainsi  nécessaire de rempoter les jeunes sujets tous les deux ans et tous les quatre ans pour les plus âgés. Un geste à effectuer du printemps au début d'été.

Ensuite, au fil du temps et de la croissance de la plante, ce même substrat s’épuise. Les éléments nutritifs qu’il contenait ont été absorbés ; la plante végète.

Choisir un pot à peine plus grand et renouveler entièrement le substrat de culture donneront à votre plante une véritable bouffée d’oxygène !

comment rempoter une plante grasse

Avant le rempotage

Comme les plantes grasses sont gorgées d’eau, il est inutile de les arroser avant de les rempoter. Au contraire, comme quand on les bouture, prenez le temps de laisser sécher plusieurs jours le substrat de culture, même plus d’une semaine, avant d’envisager le rempotage. L’ancien substrat n’en sera que plus facile à retirer.

Comment rempoter ?

Dépotez la plante grasse de son ancien contenant. Grattez sa motte pour retirer un maximum de substrat. Une fourchette est bien utile ici pour faire un travail propre et délicat, sans abîmer les racines. Raccourcissez aux ciseaux les plus fines racines d’1/3 de leur longueur.

Disposez ensuite une bonne épaisseur de matériaux drainants au fond du nouveau pot (tessons de terre cuite, gravier, billes d’argiles…). Ajoutez un lit de terreau (drainant, terreau pour cactus et plantes grasses) au-dessus. Enfoncez un cône d’engrais à libération lente (type osmocotte) sur le côté. Il apportera tous les éléments nutritifs à la plante grasse au fur et à mesure de sa croissance.

Placez enfin la plante au centre en étalant les racines sur le fond de terreau. Complétez de substrat jusqu’en haut. Tassez légèrement en faisant pression avec les doigts. Terminez par un arrosage léger, voire très léger.

Dans ces conditions, votre plante grasse est repartie pour un cycle de 2 à 4 ans de vie sans autre entretien qu’un arrosage de temps à autre !

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

3 Commentaires

  1. C’est à Vintimille juste après la frontière. …
    J’y retourne en mai…j’ai déjà les pots prêts!😏

  2. Merci pour les conseils! J’aime les plantes grasses….j’en achète d’ailleurs en Italie à Cactusmania …endroit fabuleux non loin de la frontière Italienne où j’ai habité plus de 30 ans! On te trouve tous les cactus et plantes grasses de ttes sortes et de ttes tailles!
    Allez vour leur site!
    Cordialement
    Pascale

    • Bonsoir Pascale,

      Effectivement, leur collection semble assez impressionnante. Dommage que ce soit un peu loin du Sud Ouest de la France 🙂 A l’occasion de vacances sur la Côte d’Azur, j’irai jeter un oeil 😉 Merci pour le tuyau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *