Accueil » L'hiver » Plantez un érable du Japon en pot
Planter erable du japon

Plantez un érable du Japon en pot

L’érable du Japon (Acer palmatum) est un magnifique petit arbre originaire du Japon et de Corée. Il offre en automne un spectacle inoubliable lorsqu’il se couvre de jaune, orange ou rouge suivant la variété.

Sa culture est délicate car ce petit arbre pousse dans ses régions d’origine sur les pentes des volcans, en altitude, sur un sol acide, drainant, et sous une pluviométrie aussi régulière que généreuse.

Planter un érable du Japon.

Comment planter un erable du japon en potUn érable (nain de préférence comme avec la variété Dissectum au feuillage très découpé), s’il n’est pas destiné à rester à l’état de bonsaï, a besoin d’un grand pot pour développer son système racinaire. Choisissez un modèle en terre cuite d’au moins 50 centimètres de large  et autant, voire plus, de profondeur. La terre cuite est idéale car elle laisse respirer les racines. L’inconvénient, c’est qu’un tel pot se montre plus sensible au gel. Aussi optez pour un contenant vernis. Pensez à le surélever (sur des cales en bois par exemple) pour permettre à l’eau de s’évacuer par le bas.

Tapissez ses parois (à l’exception du fond qui doit rester libre pour que l’eau s’écoule) d’un tissu géotextile. Il offre une première protection de la motte contre le froid.  Mélangez ensuite 1/3 de pouzzolane, 1/3 de terreau universel et pour finir, 1/3 de terre de jardin non calcaire. Evitez d’utiliser dans votre mélange de la terre de bruyère car elle se dessèche plus rapidement en été. Déposez dans le fond du pot un lit de 5 centimètres de gravier afin que l’eau d’arrosage puisse s’évacuer par le trou.

Plantez l’érable lorsque l’ensemble de  son feuillage est tombé, pas avant.  Installez l’arbre en laissant le collet à l’air libre. Complétez avec le mélange réalisé et tassez fermement  à la main. Terminez par un paillage (d’écorces, de pouzzolane ou encore de galets) qui offrira, en plus d’être réellement esthétique, une protection supplémentaire, aussi bien estivale (contre le dessèchement) qu’hivernale (contre le froid).

L’arbuste se montrant vulnérable au cours de ce 1er hiver, protégez par ailleurs immédiatement contre le froid en recouvrant les parois extérieures du pot d’un plastique à bulles ou d’une toile de jute nouée à l’aide d’une cordelette.

Erable du japon en terrePour illuminer un coin sombre

L’érable du Japon constitue un très bon choix dans des cours un peu sombres, à l’abri des vents froids, où ses couleurs orangées font merveille à l’automne, comme par exemple celles de l'érable du Japon Atropurpureum.  Evitez-lui autant que possible le soleil de midi qui brûle ses feuilles l’été.

Petite histoire de l’Acer palmatum.

Le Japon est longtemps resté un pays fermé aux étrangers et, a fortiori, aux occidentaux. Aussi fallut-il attendre le voyage dans l'archipel nippon en 1776 de Carl Peter Thunberg (1743-1828), un naturaliste suédois, qui, le premier, décrivit la plante. L’Acer palmatum ne sera toutefois introduit en France qu’à partir de 1820 et l’engouement du public pour ce bel arbuste n’interviendra qu’à partir de la seconde moitié du 19 ème siècle.

 

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

2 Commentaires

  1. Bonjour
    j’ai 2 acers en pot sur ma terrasse. Ils se plaisent à merveille ! J’ai une question : dois-je les tailler ?
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *