Derniers conseils
Accueil » Jardiner » 5 mauvaises pratiques qui vous feront rater à coup sûr la superbe floraison printanière de vos bulbes!
5 mauvaises pratiques qui vous feront rater à coup sûr la superbe floraison printanière de vos bulbes!

5 mauvaises pratiques qui vous feront rater à coup sûr la superbe floraison printanière de vos bulbes!

Les bulbes offrent une généreuse floraison qui annonce le renouveau printanier. A condition de respecter quelques bonnes pratiques au moment de leur installation en terre ou en pots. Je vous propose un peu de mesquinerie dans ce billet en prenant le contre-pied ! Voici donc les 5 plus belles manières de rater les bulbes printaniers.

L’erreur la plus classique : ajourner la plantation.

Vous venez d’être livré de votre commande de bulbes pour le printemps prochain ou vous venez de les acheter en jardinerie. Malheureusement, faute de temps mais aussi parfois d’envie ( vous avez sans doute tous connu un jour la frénésie du jardinier compulsif, celui qui achèterait la jardinerie entière s’il en avait les moyens). Vous ajournez donc la plantation. Une fois, deux fois…et les jours, parfois les semaines passent.

Pendant ce temps, les bulbes sont stockés dans de mauvaises conditions : par exemple dans un garage où la température accuse une forte amplitude entre le jour et la nuit, ou dans une pièce humide et lumineuse. Et puis, ça y est, aujourd’hui, vous vous décidez à planter ! C’est le jour idéal, vous avez du temps devant vous et un semblant d’envie. Dommage, c’est malheureusement déjà trop tard pour beaucoup de bulbes qui se sont desséchés !

Des économies qui n’en sont pas vraiment !

Vous voilà dans la jardinerie, au moment de faire votre choix de bulbes. Comme tout bon jardinier (et c’est bien normal, le jardinier est économe), vous comparez les étiquettes et optez peut-être pour les bulbes les moins chers.

Les bas prix vont souvent de pair avec les petits calibres. Et qui dit petit calibre, dit floraison ridicule, voire même inexistante. Allez, osez débourser un peu plus et choisissez plutôt des bulbes sains et fermes au toucher, en privilégiant les gros calibres qui garantissent une si belle floraison.

Négliger la plantation !

Quand planter des bulbesVous installez vos bulbes tranquillement, pourtant à la profondeur tout juste comme l’indique l’emballage. Et au printemps prochain, vous serez sans doute déçu des efforts déployés pour une si maigre floraison. A qui la faute ? Réfléchissez un instant : la terre mouillée devient-elle rapidement lourde et collante sous les bottes, chez vous ? Votre terrain est-il argileux ? Parce que si tel est le cas, vos bulbes plongés dans ce substrat humide tout l’hiver pourriront et, au mieux, ne fleuriront qu’une seule fois ! Pour contourner le problème, ajoutez et mélangez du sable ou de la tourbe à la terre et glissez même une poignée de gravillons au fond du trou de plantation, juste sous la base des bulbes. Ainsi au sec, ils se développeront bien mieux !

Un bulbe de ci-de là !

Voilà le meilleur moyen de passer à côté du plaisir d’une belle floraison. Dans les bulbes, c’est surtout l’effet de masse que l’on recherche ! Plantés avec parcimonie sur une pelouse par exemple, l’effet spectaculaire qu’occasionne le nombre s’estompe. Pourquoi ne pas plutôt essayer de former des taches serrées d’une même variété au sein d’un massif, dans une plate-bande, ou encore au pied d’un arbre. Prévoyez alors une distance de plantation de 10 centimètres entre chacun. Les bulbes peuvent même être installés entre les vivaces d’un massif pour combler les vides. En pots ou en jardinières, n’hésitez pas non plus à grouper, étager…

Des couleurs…plus qu’il n’en faut !

Vous vous laissez tenter par des bulbes en mélanges aux couleurs incertaines. Pensez seulement à l’effet visuel final. Car une erreur commune est de juxtaposer des taches colorées dans les massifs ou plate-bande, sans aucune harmonie visuelle entre elles. Le résultat bariolé risque d’être bien décevant ! Mieux vaut sans doute partir sur une gamme de tonalités unies et s’y tenir.

Vous avez aimé ce billet ? Savez-vous que vous pouvez vous abonner à la lettre d’infos pour recevoir régulièrement tous les conseils jardinage publiés sur votre courriel ?

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>