Accueil » Le jardin d'ornement » Graphique, le lin de la Nouvelle-Zélande
Lin de nouvelle zelande rusticite

Graphique, le lin de la Nouvelle-Zélande

Facilement reconnaissable à la forme de ses feuilles en V, le lin de Nouvelle-Zélande est parfait  en fond de massifs. Zoom sur cette plante vivace aussi graphique que facile à vivre.

Exotique et décoratif

De nom latin Phormium tenax, le lin de Nouvelle-Zélande ou chanvre de Nouvelle-Zélande est une plante de la famille des liliacées. Il fait partie de ces plantes à feuillage linéaire, décoratif et persistant qui méritent pleinement leur place en pleine terre au jardin, en pot ou en bac sur le balcon.

Lorsqu’il fleurit, autour du mois de juillet, sa hampe florale peut alors atteindre de 1m 50 jusqu’à 3 m de hauteur, le rendant idéal pour donner de la profondeur au fond d’un massif.

Aimant particulièrement le soleil, le lin de Nouvelle-Zélande ne survit pas à une température en dessous de -5 ° C. Il convient donc de l’installer dans un emplacement chaud et abrité.

Comment le cultiver ?

Pour lui assurer un bon développement, on cultive le phormium tenax dans un grand pot rempli d’un substrat restant frais, sableux, drainé, riche en humus mais non acide. On peut le préparer en mélangeant un tiers de terreau, la même quantité de compost et un dernier tiers de terre de jardin à laquelle on prend soin d’ajouter de la  corne broyée.  

Le printemps est le moment propice à sa plantation ou au rempotage tandis que l’automne est la période idéale à la division de sa touffe.

lin de nouvelle zelande phormium tenaxComment l’entretenir ?

Comme le lin de Nouvelle-Zélande ne supporte pas le froid, il faut le conserver à l’abri du gel en période d’hiver, mais auparavant, un endroit ensoleillé lui permet de bien se développer.

Il doit également être arrosé fréquemment, surtout par temps chaud. S’il est cultivé en pot, il ne le sera de nouveau arrosé par exemple que lorsque le sol est bien sec. Quant à sa taille, on ne retire ses feuilles que lorsqu’elles sont fanées, ses hampes florales pouvant être rabattues très courtes après floraison.

En association à d’autres plantes

Avec leurs magnifiques touffes et la richesse des coloris disponibles (feuilles pourpres, striées de vert et de jaune, bronzes….), les différentes espèces de lins de Nouvelle-Zélande peuvent servir de haies ne nécessitant pas de taille.

Elles s’associent tout aussi bien aux palmiers qu’à des arbustes plus bas, comme l’oranger du Mexique, (photo ci-contre) mais on peut également les cultiver de manière isolée. Leur allure élancée, graphique, assure alors un décor permanent en toute  saison.

Côté variété, je vous recommande le Phormium tenax variegatum (aff, en photos sur cet article), dont les feuilles vertes sont joliment marginées de jaune. Une variété à la fois graphique et lumineuse.

En résumé

5 secrets phormium tenax

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *