Accueil » Jardiner » Le Lagerstromia assure le spectacle !
lagerstromia indicata

Le Lagerstromia assure le spectacle !

Dans le quart sud ouest du pays, le « lilas d’été » ( Lagerstromia indicata) s’offre en spectacle au cœur des mois d’août et septembre, lorsqu’il se couvre d’une myriade de fleurs aux couleurs pétillantes. 

lagerstromiaUne longue floraison estivale !

Le Lagerstromia produit en été à l’extrémité des nouvelles branches de gros bouquets de fleurs simples ou doubles, aux pétales souvent chiffonnés. Si le choix des coloris ne manque pas : fushia, rose magenta, rouge ou blanc pur… ma préférence va toutefois aux variétés les plus vives et lumineuses qui attirent immanquablement le regard vers cet arbre de toute beauté.

Le lagerstroemia est attrayant toute l’année !

La floraison du lilas des Indes n’est pas le seul intérêt de cet arbre. Les nouvelles pousses printanières sont rougeoyantes puis virent progressivement, en même temps que leur teneur en chlorophylle augmente, au vert franc. A l’automne, l’arbre s’enflamme aussi totalement et se couvre de somptueuses teintes cuivrées. Et en hiver, lorsque le feuillage tombe, le lagerstremia reste original et spectaculaire de par son écorce lisse et grisâtre parsemée de taches brunes.

Un lagerstromia oui, mais pas n’importe où  !

Si vous habitez le Sud du pays, foncez. Particulièrement le Sud-Ouest, une région réputée pour ses automnes aux allures d’étés indiens. Des conditions qui conviennent parfaitement au lilas des Indes, lui qui a besoin d’une exposition très ensoleillée tout en restant à l’abri des vents froids hivernaux. En été, l’arbre se plaît dans un sol frais. Aussi, il ne faut pas hésiter à arroser les jeunes sujets abondamment au pied une fois par semaine en période de sécheresse. Sa capacité à fleurir en masse est également soumise à la chaleur emmagasinée, voilà peut-être l’un des secrets de son acclimatation dans le sud-ouest, où l’été et l’automne se montrent généralement  secs et chauds ! Au nord de la Loire, le Lagerstroemia ne fleurit pas (ou très peu) mais on peut choisir de l’installer quand même pour la beauté de ses couleurs automnales.

lilas des indes rose

Isolé , en massif….ses formes sont multiples.

Les pépinières du sud Ouest regorgent de spécimens variés. Certaines en ont même fait une spécialité. De port naturellement buissonnant, le lilas des Indes prend facilement part à la constitution d’un massif. Mais on trouve aussi des sujets plus âgés formés sur tige pour le planter isolé sur une pelouse. Petit arbre à l’effet garanti ! Et dans le Nord de la France, pourquoi ne pas essayer de planter une variété naine, en pots si un coin de votre jardin, une cour, une terrasse ou votre balcon est bien exposé. En compagnie de graminées, d’autres vivaces ou d’arbustes à floraison estivale ( abélia, lavatère arbustive…), il fera merveille ! Pensez juste à le protéger ou à le mettre plus à l’abri l’hiver venu.

Un dernier conseil pratique : ne vous ruez pas sur le premier lilas des Indes que vous trouverez en jardineries ! Prenez le temps de sélectionner celui qui vous plaît, en observant surtout la couleur de sa floraison.

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *