Accueil » Le verger » Le dessèchement des feuilles de l’abricotier.
Monilia de l'abricotier

Le dessèchement des feuilles de l’abricotier.

Les fleurs de mon abricotier se dessèchent ! Les rameaux collent puis les feuilles se dessèchent à leur tour.

Monilia de l'abricotierChaque année, les pêchers et les abricotiers bravent le froid et développent leurs premières fleurs avant la fin des gelées printanières. Ces dernières sont donc souvent responsables de la destruction des fleurs. Mais le gel n’est pas la seule cause de dessèchement des fleurs.

Bien souvent, un champignon, le Monilia, profite d'un temps frais et pluvieux plus tardif ( avril-mai) pour se développer. Les bouquets de fleurs se couvrent d’une poudre grisâtre et les rameaux présentent des écoulements de gomme. S’en suit un dessèchement des feuilles et parfois des fruits en formation

Pour lutter contre la moniliose et pour éviter une propagation du champignon, il ne faut pas tarder à couper et brûler les pousses atteintes.

Ramassez toutes les feuilles tombées et n’oubliez pas d’éliminer les fruits séchés. A l’automne, dès la chute des feuilles, l’arbre est traité à la bouillie bordelaise puis du gonflement des bourgeons jusqu’à la chute des pétales et l’étalement complet des feuilles à raison d’une pulvérisation tous les 15 jours ( une par semaine si le temps est vraiment frais et pluvieux).

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

11 Commentaires

  1. Mon abricotier âgé de 7 ans l’an dernier avait une belle vigueur. Cette année, les feuilles sont flappy et se replient sur leur centre
    Quelques brindilles sèchent.

    Pouvez vous me dire ce qu’il en est et quel traitement ?
    Merci

    • Bonjour,

      Même sans photo, je pense qu’il s’agit bien du Monilia de l’abricotier. Le champignon affectionne particulièrement les grosses chaleurs en journée suivies d’un rafraîchissement nocturne (matins frais). La seule chose à faire à ce stade, c’est de couper et brûler les parties touchées. Et finir par une pulvérisation de bouillie bordelaise sur les plaies et le feuillage sain.

      • Bonjour,
        Vous mentionnez souvent “couper et bruler”. Pourquoi bruler ? Une fois coupées et jetées, que craint-on des parties touchées? De plus, comment détecter les parties touchées ? Toutes les feuilles de l’arbre sont seches. Faut-il couper uniquement la branche porteuse ou + ?

        MERCI

        • Bonjour,

          Brûler, c’est pour éviter que les spores du champignon (Monilia) ne puissent se propager, à travers le compost par exemple si les résidus de taille sont déposés dedans, à d’autres fruitiers. Le vent est aussi un facteur de dissémination important de ces spores.

          Les parties touchées se signalent par un dessèchement des feuilles et des rameaux. Si l’arbre est entièrement atteint, malheureusement, je crains le pire. L’abricotier peut se remettre d’une forte attaque mais cela l’affaiblit considérablement.

  2. j’ai un jeune abricotier ,ou toute les feuilles se desséchent que puis je faire pour le sauver?

    • Bonsoir Jean-Paul, malheureusement il n’y a pas grand chose à faire quand la maladie est déclarée mis à part couper et brûler les rameaux atteints ou tenter une pulvérisation de bouillie bordelaise. Mais je ne suis pas sûr qu’elle permette de sauver votre jeune arbre.

  3. Bonjour,
    J’ai un abricotier bergeron qui jusqu’à cette Année était vigoureux et donnait de beaux fruits.
    Au printemps, les feuilles étaient vertes et les fruits commençaient à se former. Depuis 15 jours les feuilles déssèchent et maintenant presque tout l’arbre est désséché. J’habite la normandie et le printemps a été pluvieux. Que puis je faire ?
    Je vois que vous parlez de bouillie bordelaise mais puis je en mettre maintenant ?
    Je suis novice sur le sujet.
    Merci d’avance

    • Malheureusement, il n’y pas grand chose à faire lorsque le monilia est déclaré mis à part de couper rapidement les rameaux atteints et de les brûler pour éviter la propagation aux autres. Les pulvérisations à base de cuivre sont surtout efficaces en prévention. Le champignon adore lorsque les journées commencent bien fraîchement et qu’il pleut aussi par exemple. Puis, subitement, le soleil sort et la température augmente très fortement. Des conditions idéales pour lui.

      • Ce sera bien de renforcer la résistance des fruitiers en arrosant et en pulvérisant de la décoction de prèle et du purin d’orties. J’ai aussi pulvérisé du bicarbonate de soude et du soufre. Le résultat ne se voit pas tout de suite, mais franchement, cela a marché pour mon petit poirier qui était tout le temps malade.

  4. j’ai planté un abricotier de tardif de 1,50 m , il y trois ans , je lui donne de l’engrais bio 2 fois par an
    Il pousse bien , je fait une taille du vert chaque année .
    L’année derniere il a eu quelques fleurs , mais les vruits sont tombés avant maturité;
    Cette année beaucoup de fleurs , et j’ai compté 35 fruits ;
    Malheureusement je constate de temps en temps des petites branches avec des feuilles flétries que je m’empresse a couper , par ailleurs , a deux endroits ily a un ecoulement de gomme…
    QUEL TRAITEMENT ME RECOMMANDEZ VOUS ????
    Merci de réponse

    • Bonjour,
      Un fongicide à base de cuivre (bouillie bordelaise par ex) est efficace mais il faut réaliser le traitement en prévention et à la chute de feuille avant l’automne, au moment où les spores des champignons entrent en hibernation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *