Derniers conseils
Accueil » Jardiner » Le succès des fleurs d’été se prépare maintenant…
Le succès des fleurs d’été se prépare maintenant…

Le succès des fleurs d’été se prépare maintenant…

Le succès d’un jardin de fleurs d’été se prépare dès maintenant ! Entre les semis en terrines ou en place, les arrosages, les rempotages et autres repiquages, cette période qui s’ouvre jusqu’en mai est intense pour tous les jardiniers. Cette année, j’ai voulu gagner un peu de temps. C’est pourquoi j’ai opté pour l’achat de jeunes plants en mottes. Certes, le choix est plus restreint que celui des graines en sachets mais les mottes présentent le gros avantage de nous éviter les sueurs froides dues aux germinations capricieuses ou à la fonte des semis. Finalement pratiques pour un coût abordable.

Un jardin en minimottes ?

minimottes économiques

Les minimottes sont économiques et pratiques. Ces petits plants s’enracinent bien pour offrir une profusion de fleurs cet été !

Dès leur livraison par la Poste, je retire les minimottes de leur emballage pour laisser respirer le feuillage et je bassine les jeunes plants quelques minutes dans une eau à température ambiante de façon à réhydrater les racines.

Ensuite, de la taille du plant et de la météo du moment dépendent l’usage que j’en fais. Si des gelées sont encore à craindre et  qu’il fait frais (ce qui est le cas ces jours-ci), je rempote ces minimottes en godets pour leur permettre de poursuivre leur développement. Je repiquerai dans les massifs plus tard, quand les gelées seront définitivement écartées.

Pour les plants prenant part à de belles compositions (jardinières, balconnières, suspensions, potées, je repique directement dans les contenants. Il faut juste prendre quelques précautions au préalable : tout d’abord, bien nettoyer les pots de l’an dernier à l’aide d’une brosse souple et d’eau additionnée d’une pointe de javel.

Je dispose ensuite quelques graviers au fond pour faciliter l’évacuation du surplus d’eau d’arrosage et je prépare dans la brouette un substrat riche à base d’un mélange à parts égales de terre de jardin, compost et terreau pour plantes fleuries.

Quelques précautions valent mieux qu’une !

Utilisation serre modulo

Cette serre en plastique Pouss’vert installée au pied d’un mur à l’Est permet de garder au chaud les annuelles tout juste repiquées et de les protéger de l’appétit vorace des gastéropodes. Photo: Jardipartage.fr

Je l’ai dit. En ce début de printemps, les coups de froid sont encore à craindre et arrivent sans prévenir. Une semaine, les températures sont au-dessus des normales saisonnières. La semaine d’après, c’est le contraire ! Les annuelles sont sensibles à ces variations soudaines qui perturbent leur croissance. Le gel peut même anéantir en quelques heures beaucoup d’efforts et de patience. C’est d’autant plus vrai pour la grande famille des pélargoniums par exemple.

Ne disposant pas encore d’une vraie grande serre, j’ai détourné de leur utilisation classique au potager, un tunnel, une mini-serre et quelques cloches de la gamme Modul’o de Pouss’vert et les ai installés au-dessus de mes potées et godets exposés au pied d’un mur tourné à l’est. Ainsi, le soleil réchauffe les plants en matinée puis se retire aux heures les plus chaudes.  En maintenant un micro-climat autour de mes jeunes pousses, je favorise leur croissance et évite de surcroît les attaques de limaces. Ne reste qu’à arroser et attendre que les plantes s’acclimatent à leur nouvel environnement !

Quelques fleurs d’été testées.

Cette année, j’introduis au jardin quelques nouveautés en bomottes issues du catalogue Baumaux.

Serre pouss vert

Les annuelles bien au chaud: en haut, de gauche à droite, Géranium arbustif Antik lilas clair, pétunia F1 duo mix. En bas, de gauche à droite, Anthémis percussion Deep Rose et géranium paic flower fairy velvet (Baumaux) (c) Photos: Jardipartage.fr

Parmi les géraniums lierre, repiqués en balconnières , le classique “roi des balcons” dans sa variante « rouge feu » (réf: BM42), l’original « Mexicana Tomcat » (réf: BM12) ou encore « Blanche roche » (réf: BM37), aux fleurs blanches et délicat cœur rose

Chez les pétunias, j’ai retenu « douce F1 mix duo » (réf: BM 106) qui devrait m’offrir une généreuse potée à la floraison multicolore dominée par le rose et WFL crazytunia pulse (réf: BM26) installés eux en jardinières. Les fleurs étoilées de ces derniers, associant jaune et violet vif, devraient en surprendre plus d’un !

Je mise enfin beaucoup d’espoirs sur une grande potée “d’Anthémis percussion deep rose” (réf : BM84) qui me permettra, si tout va bien, d’obtenir une belle et grosse boule rose l’été prochain.  Floraisons à suivre…

Ce billet vous a plu ? Inscrivez-vous à la lettre info mensuelle pour recevoir les conseils de saison !

2 commentaires

  1. Peut-on ^déterrer les bulbes de cyclamens et les replanter à l’automne prochain ?

    Merci pour votre précieuse réponse

    • Bonsoir,
      Oui, vous pouvez les déterrer et les repiquer dans un coin frais du jardin. L’automne prochain, vos cyclamens fleuriront de nouveau…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>