Accueil » L'automne » [PODCAST] Cultiver la patate douce
Culture de la patate douce

[PODCAST] Cultiver la patate douce

Podcast jardipartagePlante vivace tropicale de la famille des Ipomées (Ipomoea batatas), la patate douce est cultivée depuis longtemps en Amérique, en Asie et en Afrique. En Europe, elle est d’abord apparue en Espagne et en Italie avant d’arriver en France à la fin du XVIIIème.

Il est possible de la mettre en culture dans nos potagers. Elle se comporte alors comme une annuelle, à condition de l’installer dans un endroit très chaud et ensoleillé, sur sol meuble et riche. Plante rampante possédant de longues tiges de 2 à 3 m de long, peu volubiles, la patate douce comprend plusieurs espèces et 400 variétés dont la forme des feuilles est variable. Ses fleurs en trompettes ressemblent à celles du liseron, mais n’apparaissent généralement pas sous nos climats, par manque de chaleur.

Faire germer les tubercules

Démarrer la germination au chaud en fin d’hiver, en plaçant un tubercule acheté en épicerie bio dans un récipient plein de terreau et le maintenir humide. La germination et les pousses apparaissent rapidement.

faire pousser patate douce

Installer au jardin avec la motte quand les gelées ne sont plus à craindre (à partir de la mi-mai). Couvrir au départ pour favoriser l'enracinement. Tronçonner en autant de morceaux qu’il y a de pousses ; chaque morceau pouvant être planté à 40 cm en tous sens. Dans le nord de la France, où l’été est trop court pour ce type de culture, garder sous serre.

L’entretien de la patate douce

Butter les pieds sur 15 à 20 centimètres quand la végétation a bien démarré pour développer les racines. Il n'est pas nécessaire d'arroser beaucoup, sauf en cas de sécheresse prolongée. Comme la plante est volubile (c’est une ipomée !), prévoyez un support de palissage et pas mal de place.

Quand récolter les tubercules ?

Récolte patate douce
Même si la récolte de patates douces s'effectue comme avec nos pommes de terre, il ne faut pas les confondre. La patate douce est une ipomée !

La récolte des tubercules se fait en octobre/début novembre, avant les premières gelées. Choisir une semaine ensoleillée. Couper la végétation à ras en début de semaine et laisser les tubercules en terre. Le soleil dardera ses rayons directement sur le sol, et la chaleur nécessaire au mûrissement des patates douces fera son effet. En fin de semaine, déterrer avec une fourche-bêche, comme pour les pommes de terre. Laisser ressuyer une journée au soleil, puis brosser avant de rentrer en cagettes à l’abri.

Les tubercules de la patate douce se forment en nombre, de forme allongée, arrondie, de taille variée et de couleur jaunâtre, blanche, rouge ou violette suivant la variété installée.

Il est possible de récolter de jeunes feuilles tout au long de la végétation, que l'on peut préparer comme les épinards.

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

4 Commentaires

  1. bonjour , j habite en normandie peut cultiver la patate douce ? merci

    • Bonjour,

      La patate douce peut se cultiver en Normandie, mais sous serre ou sous abri. Il faut à cette Ipomée beaucoup de chaleur, surtout en arrière-saison si on veut pouvoir récolter ses tubercules.
      D’ailleurs, par manque de chaleur, elle ne fleurit pas (ou rarement) en France. Même dans le Sud-Ouest, j’en fais l’expérience chaque année.

  2. Merci pour ton article très complet,un’astuce en plus, recouvrir les pousses coureuse tous les 40 cm environ, elle produisent des “patates” en plus.
    Vérifie en 2013 dans une terre très lourde, production de ” patates moyennes” 3 a 4 par pousse sur deux emplacement recouverts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *