Accueil » Non classé » Construire un nichoir à rouge-gorges
construire un nichoir à rouge-gorge

Construire un nichoir à rouge-gorges

L’hiver est une période charnière pour la petite faune du jardin. Pendant que certains animaux ont  trouvé refuge dans un abri et ralenti leur rythme de vie (et cardiaque) jusqu’à entrer en hibernation (hérisson, grenouille…), d’autres, dont les oiseaux, restent en activité. Et chaque jour qui passe est une victoire supplémentaire dans la lutte qu’ils mènent pour la survie.

Trouver de la nourriture, s’abriter du froid…. Ne restons pas les bras croisés devant leurs préoccupations, et aidons-les. Nous pouvons tous, assez simplement, construire un nichoir ou une mangeoire qui leur offrira un point de halte. Mobilisez dans ce projet vos enfants ou petits-enfants ! Ils seront fiers et heureux de « bricoler » comme et avec les adultes. Parce que construire un nichoir, c’est aussi partager un moment de complicité avec eux !

J’ai choisi de construire un modèle simple de nichoir à rouge-gorge, mais qui dispose de tout le confort nécessaire. Réalisé en volige de sapin de récupération, il traversera les saisons sans problème.

C’est un nichoir adapté, qui offre à ses visiteurs une large entrée pour un envol et un atterrissage faciles. Il est également commode à nettoyer, les graines étant disposées à l’intérieur  d’une petite coupelle aux bords relevés.  Le petit toit protège enfin la nourriture de l’humidité et du vent.

Matériel et outils pour construire le nichoir à rouge-gorges:

  • De la volige de sapin ( épaisseur de 15 à 18 mm) ou, à défaut, des chutes d’aggloméré marine,Fabriquer un nichoir
  • quelques vis ou pointes de 3,5mm de diamètre suivant l’assemblage souhaité,
  • une coupelle en plastique ou en terre cuite,
  • une ardoise (facultative),
  • un crochet pour le suspendre.

Côté outils, vous avez besoin:

  • d’une scie circulaire,
  • d’une scie sauteuse,
  • d’une perceuse/visseuse,
  • d’un marteau,
  • d’un forêt bois de 3 mm de diamètre auxquels s’ajoutent
  • équerre, règle, compas, crayon ou feutre  pour le tracé.
  • Si vous souhaitez le protéger et le décorer, ajoutez un peu de peinture et un pinceau.

Les étapes de la construction du nichoir à rouge-gorge :

Télécharger (PDF, 416KB)

J’ai choisi ce modèle parmi les nombreux plans de construction que propose le site nichoirs.net. Merci, au passage, à Claude Lorpin, l’auteur du site, de proposer autant d’informations au grand public et de m’avoir involontairement donné l’envie d’écrire ce billet.

Temps consacré ( hors peinture): 1 h 30

Effectuer les tracés sur la volige en commençant par les pièces les plus grandes (arrière et toit). Pour les deux morceaux latéraux (arrondis), le cercle à tracer a un rayon de 7,75 cm.

Découper les grandes pièces à la scie circulaire en prenant appui sur le guide de coupe. Les arrondis ou les parties plus délicates (les côtés) seront détaillées à la scie sauteuse.

Pré-percer les points d’assemblage au forêt bois de 3 mm sur la base, la partie arrière et le toit. Puis assembler les éléments en vissant ou en pointant.

Pour protéger l’ensemble, j’ai choisi de fixer une ardoise de récupération sur le toit en bois. Deux pointes plates ou, à défaut, deux vis ont suffi. L’application d’un peu de mastic assure ensuite l’étanchéité globale.

Pour la décoration (facultative), laissez faire les enfants. Ils sont souvent plus ingénieux et créatifs que les adultes ! Si vous choisissez de ne pas le peindre, sachez que votre bois prendra une patine grise avec le temps qui fondra rapidement votre nichoir dans le décor de votre jardin.

Enfin accrochez-le contre un mur ou suspendez-le au bout d’une chaîne enroulée autour d’une branche d’arbre, dans un endroit disposant de suffisamment de place pour permettre un envol et un atterrissage faciles. Pensez aussi à le tenir hors de portée des chats et chiens.

N’hésitez pas à en construire d’autres pour permettre à tous les oiseaux qui visitent votre jardin d’y trouver refuge ! Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à la lettre info Jardipartage !

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[CDATA[ */ var wysijaAJAX = {"action":"wysija_ajax","controller":"subscribers","ajaxurl":"http://www.jardipartage.fr/wp-admin/admin-ajax.php","loadingTrans":"Chargement..."}; /* ]]
[CDATA[ */ var wysijaAJAX = {"action":"wysija_ajax","controller":"subscribers","ajaxurl":"http://www.jardipartage.fr/wp-admin/admin-ajax.php","loadingTrans":"Chargement..."}; /* ]]
[user]
[user]
[email]
[email]
[required,custom[email]]
[required,custom[email]]
[user]
[user]
[abs]
[abs]
[email]
[email]
[abs]
[abs]
[email]
[email]
[user_list]
[user_list]
[list_ids]
[list_ids]