Accueil » Le potager » Des cardons à semer…
Semer des cardons

Des cardons à semer…

Le cardon (Cynara Cardunculus) est une plante potagère rustique et vigoureuse, proche parente de l’artichaut. On en consomme les cardes charnues après blanchiment à l’obscurité. S’il est surtout connu et cultivé dans la vallée du Rhône, région qui s’en est fait une spécialité, sa culture est toutefois adaptée à bien d’autres régions françaises. Même si le cardon occupe de la place au potager, il est intéressant de l’introduire, ne serait-ce que pour élargir sa palette gustative.

Comment semer le cardon ?

Le semis peut être démarré au chaud, pour gagner du temps. Cette méthode présente en effet un bon taux de réussite. Facile, il suffit de semer une graine par godet, dans un bon terreau finement tamisé.

Placé au chaud, dans une véranda, une serre ou à l’intérieur de la maison, pour garantir une température entre 18 et 20°C ; la germination évolue favorablement. Arroser régulièrement et conserver à l’abri jusqu’à début mai.

Prudence, le cardon occupe de l’espace ! Et comme il apprécie la chaleur, on veillera à l’installer au potager dans un emplacement en plein soleil à 1 mètre de distance de ses congénères, nécessairement dans une terre enrichie en compost et fumier. Arroser régulièrement et pailler pour maintenir l’humidité et limiter les binages.

Surveiller l’arrosage l’été pour prévenir l’amertume

Le semis en place est possible dès le début du mois de mai, à 1 mètre de distance en tous sens. Semer entre les rangs des légumes à cycle rapide, radis ou laitues, pour occuper l’espace et limiter l’entretien de la planche.

La culture du cardon est longue, et la récolte des côtes démarre seulement 5 à 6 mois après le semis. Résistant, il ne connaît pas d’autres ennemis que les pucerons qui, friands des jeunes pousses,  freinent son développement.

Le cardon est aussi une plante potagère décorative !

cardons
Le cardon est aussi décoratif avec son port dressé. Pourquoi ne pas l’installer en massif pour accompagner annuelles et vivaces ?

Pourquoi alors ne pas l’installer ailleurs qu’au potager ? Le feuillage gris-bleu du cardon,  minutieusement découpé, accompagne par exemple harmonieusement des fleurs aux couleurs vives en massif. Etant bisannuel, il y restera en place tout l’hiver, montera à graines et produira de superbes chardons rose vif au printemps suivant.

Un légume à blanchir

Le cardon nécessite une période d’obscurité pour s’attendrir. Pour cela, au mois de septembre-octobre, relevez, resserrez et liez les touffes avec de la ficelle. Puis recouvrez la plante de carton ondulé ou d’un plastique sombre, tel qu’un sac poubelle, en buttant la base sur 30 cm. Le cardon est prêt à être consommé environ 3 à 4 semaines après le début du blanchiment. Il peut rester en place ainsi protégé tout l’hiver.

Quelle variété de cardon choisir ?

Les variétés épineuses, telles que Vaux Velin Verdi ou Plainpalais par exemple, nécessitent une attention particulière lors des manipulations, pour ne pas se blesser, mais offrent les côtes les plus charnues.

Des variétés peu ou pas du tout épineuses sont également disponibles, parmi lesquelles Blanc amélioré et Plein blanc amélioré, deux variétés à la bonne productivité, sélectionnées pour leur blanchiment facile et leur bonne conservation.

Quant à Avorio a foglia frastagliata, il s’agit d’une variété italienne très charnue.

Vous avez apprécié ce billet conseil ? Alors n’hésitez pas ! Inscrivez-vous à la lettre mensuelle Jardipartage pour recevoir gratuitement sur votre courriel une bonne dose de conseils pour votre jardin…

A propos de Bruno Nunez

Jardinier passionné depuis ma plus tendre enfance, je vous livre dans ces pages mes expériences réussies ou mes vrais échecs, des anecdotes, des astuces ou encore des infos pratiques,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *